AID Association initiatives dionysiennes
HO ! OH ? EAU !

Menace sur les nappes phréatiques pour les intérêts du commerce mondial

par Dr Bruno Bourgeon, président d’AID, D’après Charlie-Hebdo numéro 1291

jeudi 25 mai 2017 par JMT

Que d’eau ! Que d’eau ! s’exclamait Mac Mahon ? Queue d’eau dit-on sous Macron ! Et pour cause : l’eau douce disponible dans le monde, lacustre, pluviale, ou souterraine ? Imaginez une sphère aqueuse de 50 km de diamètre : vous y êtes. Pour 7,3 milliards d’êtres humains, plus les animaux et les végétaux.

Menace sur les nappes phréatiques pour les intérêts du commerce mondial

L’eau.

H2O.

L’un des quatre éléments.

Indispensable à la vie, humaine ou pas.

L’eau douce disponible dans le monde, lacustre, pluviale, ou souterraine ? Imaginez une sphère aqueuse de 50 km de diamètre : vous y êtes. Pour 7,3 milliards d’êtres humains, plus les animaux et les végétaux.

Eau salée (grosse sphère) et eau douce (la petite de 50km de diamètre)

Une étude récente parue dans Nature (1), une de plus, nous montre l’épuisement des eaux souterraines.

Le commerce mondial de blé, de riz, de maïs, de sucre, de coton, assèche nombre de nappes d’eau à un rythme plus rapide que les pluies ne les remplissent. Elles finiront par se vider totalement.

Pour mieux comprendre, parlons d’irrigation. 70% de tous les prélèvements d’eau ont pour destination l’irrigation, et 43% de ces volumes proviennent des aquifères. Une estimation déjà ancienne, des années 2000, tablait sur 20% de vidange des nappes phréatiques. On s’approcherait aujourd’hui du tiers.

L’étude montre également que 11% des nappes non renouvelables destinées à l’irrigation servent à exporter la nourriture, essentiellement des céréales. Deux tiers de cette manne sont l’exclusivité de trois pays : Les USA, le Pakistan, et l’Inde.

Ainsi, l’Iran se nourrit à partir du riz pakistanais, cultivé grâce aux eaux du Gange et de l’Indus. Il exporte des céréales nourries par les aquifères persans. L’Inde et le Pakistan sont deux pays disposant de l’arsenal nucléaire, et abritent 1300 millions et 200 millions d’habitants respectivement. Sous Islamabad, la nappe phréatique baisse de 1 à 2 m par an, et la demande d’eau est quatre fois supérieure à l’offre renouvelable. L’Inde voisine partage avec le Pakistan la nappe du Pendjab. Sa situation n’est pas plus enviable, depuis que l’on a imposé au sous-continent l’agriculture industrielle irriguée. Après le Sud-Soudan, la prochaine guerre de l’eau ?

Même chose en Chine. Le nord du pays subit une désertification avancée. Les USA non plus ne pourront plus assumer les prélèvements dans les Grandes Plaines : la nappe d’Ogallala couvre une surface égale à celle de l’Espagne, fournit son eau à 20% du bétail, du blé, du maïs, et du coton étasunien. Or 30% de son contenu a déjà été vidé, et l’on estime que 39% devraient encore disparaître dans les prochaines décennies. L’agriculture industrielle du Middle West vit ses dernières années.

En France ? La nappe d’Alsace, celle du Bassin Parisien, résistent encore bien. Nous ne les asséchons pas. mais nous les dégueulassons. On retrouve des pesticides dans deux tiers des eaux souterraines au moins. Et de folles concentrations en nitrates dans 60% d’entre elles.

A La Réunion ? La gestion de l’eau tourne à la gabegie. Pas une année où, sur cette île tropicale "arrosée", on ne parle de restriction préfectorale, çà et là. Des plans sécheresses en-veux-tu en-voilà, même dans les régions au vent.

A Mayotte ? J’en ai déjà parlé, voir un courrier précédent.

Allez, va, nous sommes largement aussi cons que les autres.

(1) : www.nature.com/journal//v543/n7647/full/nature21403.html

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID, D’après Charlie-Hebdo numéro1291

DIAPO 1 : Contribution spécifique des cultures à l’épuisement des eaux souterraines en 2010

L’épuisement des eaux souterraines est donné en M3/hab/an de la nation exportatrice. Les 10 premiers exportateurs sont soulignés. Pour la clarté du schéma, sont uniquement mentionnés les liens dont le poids dépasse 1% (les 3,2% premiers liens représentent 79% du flux total)

DIAPO 2 : Epuisement des eaux souterraines, productions nationales et consommation principales

Les 10 premiers importateurs de déplétion d’eaux souterraines sont mentionnés en gras et les 10 premiers exportateurs de déplétion d’eaux souterraines sont soulignés

DIAPO 3 Déplétion des eaux souterraines cachée dans le commerce international de produits agricoles en 2010

Les volumes d’eau sont en km3/an. Les 10 premiers importateurs sont en gras et les 10 premiers exportateurs sont soulignés. La couleur du ruban est celle du pays qui exporte. Pour plus de clarté, il n’est indiqué que les liens ayant un poids d’au moins 1% du lien le plus important.(les premiers 1,8% de liens comptent pour 81% du débit total et concernent 71 pays)

MEDIAS LOCAUX

* JIR du samedi 27 mai 2017 :

PDF - 493.3 ko

* Le Quotidien du samedi 27 mai 2017 :

PDF - 429.5 ko

* lien payant sur Lequotidien.re : Menace sur les nappes phréatiques 27/05/17 - 06h05 - Dr Bruno Bourgeon, président d’AID D’après Charlie-Hebdo numéro1291

Illustration du courrier des lecteurs sur lequotidien.re

LIENS INTERNES

* "L’eau aux Comores et à Mayotte : un archipel, deux planètes" Par Dr Bruno BOURGEON le 27 Mars 2017

* "La Station d’épuration du Prado, vitrine de la CINOR ? Peut mieux faire…" Par Dr Bruno BOURGEON, président d’AID du 1er Octobre 2016

* "Avis de l’Association Initiatives Dionysiennes sur le SDAGE 2016-2021" du 17 Juin 2015

* "LBSJS 109 - L’eau dans le monde" du 9 juin 2015

* "ONU : RISQUE DE PENURIE D’EAU EN 2030 ?" du 20 Mars 2015

* "Les raisons du comportement humain devant le changement climatique" du 19 Février 2014

* "Un nouveau captage contaminé par les pesticides" Par Dr Bruno BOURGEON du 11 Août 2012

* "La gestion des ressources des fleuves internationaux.... Eau et hydro .... une source d’embrouilles diplomatiques voire de guerres !" du 8 Juin 2010

* "Le risque de pénurie d’eau douce s’accroît partout et l’eau des mers se dégrade" du 17 Aout 2008


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2151212

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECOLOGIE  Suivre la vie du site Eau et assainissement   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License